L’Europe des lumières

Grâce à mes relations privilégiées avec d’anciens collègues de Météo-France 😉 j’ai reçu cette superbe image prise par le satellite SUOMI-NPP (1) le 17 janvier à 2 h 40.

On y voit l’Europe occidentale sous un ciel faiblement nuageux, laissant ainsi apparaître les éclairages urbains. (2)

La différence entre le nord de l’Europe (Angleterre, Belgique, Pays-bas, Allemagne, etc.) et l’Europe du sud (France, Espagne, Italie, etc.) est assez frappante avec des zones urbaines très rapprochées au nord. On notera en particulier les masses constituées d’une part par Londres, Birmingham, Manchester et Liverpool au Royaume Uni, et par ailleurs avec toute la zone qui va de Bruxelles à Amsterdam (avec vraisemblablement des autoroutes éclairées).

Dans un autre style allez voir également cette autre photo des tourbillons de glace au sud du Groënland.

Notes :

(1) Suomi National Polar-orbiting Partnership (voir détails sur le site de la NASA).

(2) Pour les connaisseurs, voici le commentaire des experts du Centre de Météorologie Spatial de LannionLes zones lumineuses intenses des villes sont visibles sur cette image grâce au canal jour/nuit (ou Day Night Band – DNB) du satellite NPP . Doté d’une large bande passante (du vert au proche infrarouge) et d’un système d’intensification de la lumière, il est particulièrement sensible et peut être utilisé de nuit. Ces données ont été combinées aux mesures dans la longueur d’onde infrarouge 10,8 microns qui permet de distinguer les nuages.

Ce contenu a été publié dans En vrac de tout un peu, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’Europe des lumières

  1. Antoine dit :

    Très joli… Mais on comprend la quantité d’énergie qu’il faut, rien que pour l’éclairage, et que cela soit un gros budget pour les communes… D’ailleurs ici, a Saint-Didier, les lumières s’éteignent toutes vers 22h (c’est même assez tôt et perturbant quand on se retrouve à conduire dans un village sans lumière).

    Sinon, la photo de l’article peut aussi servir de base au jeu du « positionner les villes de France sur la carte » ce traître article ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *