Hommage à Jean-Louis Toutain

Il y a quelques temps, je vous faisais part de mon admiration pour un peintre de la région Toulousaine en la personne de Bernard Cadène.

Le week-end dernier, ayant eu l’occasion d’aller me balader dans le Volvestre, cela m’a amené à penser à Toutain, sculpteur et peintre, également originaire de Toulouse et disparu hélas trop tôt, en 2008, à l’âge de 60 ans.

Jean-Louis Toutain est bien connu des Toulousains pour ses sculptures monu-mentales, et en particulier celle-ci qui est installée au pied du donjon du Capitole. Il s’agit là d’une femme qui tient un enfant par les mains et qui le fait sauter sur ses genoux (cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Ma balade dans le Volvestre m’a donc amené à Martres-Tolosane, petite localité située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Toulouse. Martres est un haut lieux de la faïence d’art, au même titre que Moustiers Sainte-Marie en Haute-Provence.

Toutain y avait visiblement noué des amitiés avec ses confrères céramistes et je me souviens, entre autres, de l’un d’eux qui avait réalisé des pièces en terres-cuites reproduisant certaines de ses oeuvres. C’est également à Martres que vous pourrez voir, dans un petit square, face à l’entrée principale de l’église, une de ses sculptures avec ce banc au bout duquel se trouve « le potier et son élève ».

Les sculptures de JL. Toutain sont exposées dans divers coins de France où des munici-palités en ont fait l’acquisition afin de décorer leurs espaces urbains (1). Il a par ailleurs exposé dans les quatre coins de l’hexagone et du monde (2).

Ce qui caractérise l’oeuvre de JL. Toutain ce sont les personnages qu’il représente et qui ont tous, sans exception, cette morphologie très particulière constituée d’une petite tête, d’un tronc relativement fin et de membres inférieurs démesurément gros. Dis comme cela, sans voir, ceci pourrait avoir une connotation rebutante. En fait, il n’en est rien. Ces personnages sont tous extrêmement attachants et suggèrent la douceur, la sensualité, le bonheur de vivre, l’affection, l’amour, l’humour… et tout ceci dans des situations très simples de la vie quotidienne. Une sculpture de Toutain, c’est un peu magique, on a envie de la caresser.

Il s’agit d’oeuvres joyeuses et apaisantes, jamais vulgaires, contrairement à celles du Colombien Fernando Botero, lesquelles sont parfois à la limite de l’obscénité. Certains pourraient être tentés de rapprocher les deux artistes mais personnellement je ne pense pas que ce soit pertinent.

Toutain n’a pas réalisé que des sculptures monumentales d’extérieur. Il a en effet créé de nombreux bronzes de tailles plus modestes dont quelques-uns doivent être encore commercialisés dans certaines galeries (3).

Toutain est également peintre. J’avoue que ce n’est pas ce que je préfère de lui mais certaines toiles sont agréables. Ce sont toujours ses fameux personnages qui sont mis en scène et le passage de la représentation 3D au 2D est compensé par l’apport de la couleur. Ses toiles sont très colorées, peut-être parfois même un peu trop à mon goût (4).

Pour compléter cet article, si vous souhaitez mieux connaître cet artiste fascinant, il existe quelques sites sur internet qui parlent de lui, à commencer par Toutain-Art qui semble tenir lieu de site officiel. Hélas ce site n’a pas été mis à jour depuis deux ans. Sinon, le site d’un photographe consacre une série de clichés aux oeuvres urbaines de l’artiste. Enfin, en activant n’importe quel moteur de recherche avec le mot clef « toutain », plusieurs sites de galeries vous seront proposés.

— 0 —

Notes :

(1) Moissac ; Montauban, Valence d’Agen, Toulouse, Agen, Mulhouse, Revel, Cenon, Annecy, Tarbes, Alencon, Martres-Tolosane, Puteaux, Les Escaldes Engordany (Andorre), Blagnac, etc.

(2) Shangaï, New-York, Boston, Washington, Montréal, Hong Kong, Québec, Atlanta, et j’en passe…

(3) A vrai dire il s’agit d’une simple supposition car les quelques sites internet de galeries qui sont indexés comme disposant de sculptures de Toutain n’ont pas été mis à jour depuis pas mal de temps. Il est possible que sa famille continue à diffuser son oeuvre mais, là aussi, son site officiel n’a pas été mis à jour depuis 2 ans.

(4) A noter que, si vous allez un jour à Martres-Tolosane, et qu’au moment du déjeuner vous cherchez une bonne adresse, allez chez Castet. non seulement vous vous y régalerez mais vous pourrez y découvrir en prime deux magnifiques aquarelles (Le sommelier et le serveur), en très grand format, et où la couleur est plus douce qu’avec l’huile.

Ce contenu a été publié dans Beaux-Arts, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Hommage à Jean-Louis Toutain

  1. Merci pour cette page hommage à Jean-Louis Toutain, la qualité de son œuvre mérite amplement cette reconnaissance.
    Il est encore possible d’acquérir une œuvre originale de Toutain à l’espace qui lui est consacré à la galerie d’art Bleu Réglisse – 8 place de la halle à Auvillar en Tarn et Garonne. Sur simple demande via le site web http://www.bleu-reglisse.com vous serez renseignés sur la disponibilité des œuvres et sur leur tarif.
    Nous exposons en permanence les œuvres de Toutain, organisons régulièrement des expositions de ses œuvres et travaillons directement avec l’épouse de l’artiste décédé en 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *