Petit coup d’oeil impertinent sur l’actualité

Schizophrénie, mémoire courte, mauvaise fois et manque de courage

Ah ! qu’il est vivifiant, par les temps qui courent, d’écouter les chaînes d’information radio ou de télévision. Rien de tel pour se remonter le moral. 🙁

Commençons par les intempéries qui mobilisent en effet l’essentiel des chroniques depuis 48 heures. Comme à chaque évènement de ce genre, c’est l’occasion d’entendre parler des services publics, parfois pour saluer le courage de leurs agents, mais pas toujours.

En effet, les médias aiment bien relayer les polémiques, quand ils ne vont pas parfois jusqu’à les provoquer, histoire de « faire le buz »…! Nous n’avons donc pas échappé aux vraies/fausses interview d’usagers en colère qui en profitent pour faire part de leur mécontentement à l’égard de ces agents des services publics qui ne sont pas là assez vite, qui arrivent trop peu nombreux, qui n’ont pas les moyens adaptés, etc. etc. Peut-être sont-ce les mêmes personnes qui ne disent rien, voire qui applaudissent des deux mains, lorsqu’on parle de réduction des effectifs et des moyens de ces mêmes services publics qui se la coulent douce avec leurs impôts. Cela me rappelle cet homme politique que nous appellerons Monsieur M., maire d’une petite ville de Bretagne, chantre du libéralisme débridé et pourfendeur des services publics (vous l’aurez peut-être reconnu ?). Lorsque sa bonne ville de Redon avait été envahie par les eaux à la suite d’inondations, il s’exprimait devant les caméras pour dénoncer vigoureusement le manque de moyens des services de l’Etat… 😉

Dans le même registre, nous avons également eu droit aux inévitables comparaisons avec le Canada, les pays scandinaves ou autres riantes contrées nordiques pour qui des chutes de neige équivalentes ne posent absolument aucun problème. Ben voyons, pourquoi ne pas équiper toutes nos municipalités, grandes ou petites, des mêmes moyens que celles de ces pays ? A condition tout de même que cela ne touche en rien aux finances publiques qui grèvent si méchamment nos impôts…

Passons maintenant à un sujet bien plus réjouissant, avec la politique. Ainsi donc, not’ bon « Président normal » s’est fait apostropher à Dijon par un citoyen mécontent à qui la moutarde était visiblement montée au nez… :-D. Du coup, l’impertinent s’est fait prestement éjecter du parcours présidentiel par les agents du service d’ordre. Visiblement il n’a pas été emmené au poste, puisque les journalistes ont pu l’interviewer presque aussitôt après. Cela ne vous rappelle pas des évènements antérieurs ? du style pêcheurs du Guilvinec ou visiteur au salon de l’agriculture ? Là notre ex-hyper-Président avait eu la bonne réaction, alors que ce nul de Hollande n’a même pas eu le réflexe de dire des trucs du genre « approche toi que je t’en mette une » ou encore « allez dégage sale mec ». Et bien détrompez-vous, Nadine Morano et Nathalie Kosciusko-Morizet ont heureusement rétabli la vérité. Du temps de Sarkozy, rien de tout ceci ne s’est produit. Pour la seconde, de toute manière, ce n’était pas pareil. Ici il s’agissait de dénoncer le mensonge alors que dans l’autre cas il s’agissait de gens qui n’acceptaient pas la vérité… Nuance… 😐 Et puis, cet autre nul de Rebsamen, qui accueillait le Président dans sa ville, aurait pu s’arranger pour boucler la ville et faire transporter les militants socialistes en bus le long du cortège, comme cela se pratiquait auparavant. Pire encore… le préfet du coin n’a même pas été limogé… Quel manque d’autorité. Comme l’opposition le clame haut et fort, il faut vraiment que Hollande démissionne sans tarder.

Le projet de révision constitutionnelle, qui se prépare ce matin, arrive à point nommé pour démontrer la mollesse du Chef de l’Etat et de son gouvernement. En effet, il semblerait que les sujets qui fâchent aient été gentiment mis de côté pour cette fois. Ainsi donc, le droit de vote aux élections locales pour les étrangers extra-communautaires, ou encore le statut pénal du chef de l’Etat ne feront pas partie du collectif. La majorité parlementaire n’a pas envie de croiser le fer avec l’opposition sur ces sujets et elle craint surtout de ne pas recueillir les 3/5 au vote du congrès. Il s’agit là d’un évident manque de courage politique. En effet, hormis le fait qu’il s’agissait de promesses, portées haut et fort pendant la campagne électorale, c’était également l’opportunité rêvée pour mettre l’opposition de droite, et du centre, au pied du mur et de leur faire assumer publiquement leurs positions sur ces sujets devant tous les Français. Décidément le Président fait un peu trop dans la recherche du consensus mou…! Après le surnom de « Flanby » qui lui avait été collé par Montebourg, voici que ses petits camarades de l’Elysée l’appelleraient maintenant « Pépère »…! (source Canard Enchaîné).

Il n’y a plus de respect ma pauv’ Dame…! Décidément, rien ne va plus.

Ah ! si… tant que j’y suis. Vous avez certainement entendu dire, à longueur de journée, que « la France est le mauvais élève de la classe » dans beaucoup de domaines, en comparaison avec ses exemplaires petits camarades Européens. Voici de quoi vous tuer le moral. Et bien justement, à ce propos, après les antibiotiques dont nous sommes friands, il paraît que nous soyons également de grands adeptes des antidépresseurs et autres drogues  du genre. Eh bien moi je dis… Pas étonnant ! Avec toutes ces mauvaises nouvelles qu’on nous assène, c’est ça ou picoler pour oublier, sinon cultiver incognito des plantes vertes sur son balcon… Oups ! Je crois que je viens de dire une bêtise… 😀

Allez, bonne journée et gardez quand-même la pêche…!!!

Ce contenu a été publié dans 1-l'humeur du moment, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *