Alan Turing enfin réhabilité

Alan Turing_1Un événement est plus ou moins passé inaperçu durant ces récentes fêtes de Noël.

En effet, mardi 24 décembre 2013, la Reine Elisabeth II d’Angleterre a enfin prononcé la grâce du mathématicien Alan Turing, lequel avait été condamné en 1952 pour homosexualité, ce qui était alors un délit au Royaume-Uni, et l’a été jusqu’en 1967 (1).

En cette veille de Noël, plusieurs journaux se sont fait l’écho de l’événement parmi lesquels Le Monde dans cet article.

Le grand public ne sait pas forcément qui est Alan Turing, ce dernier n’étant surtout connu que dans les milieux scientifiques des mathématiques et de l’informatique.

Si la légende veut que ce soit Herbert Von Neumann qui a été l’inventeur de l’ordinateur, Alan Turing l’a en fait précédé et il doit être considéré, à juste titre, comme le véritable père fondateur de l’informatique moderne dont il a posé l’essentiel des bases théoriques tandis que, quelques temps plus tard avec l’émergence de l’électronique, Von Neumann a su en concrétiser les concepts par la réalisation d’une machine (2).

Reprenant le problème de la décidabilité formulé par le mathématicien Allemand  Hilbert en 1920, la première publication de Turing à la London Mathematical Society, en 1936, concerne les nombres calculables et l’application au problème de la décision. C’est au travers de cet article que Turing précise le concept de calculabilité. Il explique ainsi que tout processus logique peut être décomposé en une suite de procédures élémentaires, qui seront ensuite elles-mêmes exécutables par une « machine« . Ce nouveau concept baptisé de « Machine à penser » ou encore « machine universelle » est considéré par beaucoup comme une découverte majeure qui est à la base de l’informatique moderne.

alan_turing_codebreaker_challenge_1Après un séjour de 3 ans à l’université de Princeton où il rencontre, entre autres, Von Neumann, il revient en Angleterre en 1939 où il met ses compétences au Service du chiffre.

On considère que c’est en très grande partie grâce à lui que le système de cryptage Enigma, utilisé par la marine Allemande, fût brisé dès 1942. Ses recherches dans ce domaine continuent jusqu’à la fin de la guerre. Il s’intéresse en particulier à un système de cryptage de la parole.

La guerre terminée, Turing peut enfin se consacrer à la question qu’il se posait depuis 1936, « qu’est-ce qu’un processus mental ? ». Après avoir réfléchi à une machine capable de jouer aux échecs, il va imaginer une machine électronique universelle. Cette première machine, dite « à programme enregistré », sera construite à l’université de Manchester. Sa conception repose très largement sur les idées de Turing. Hélas, pour d’obscures raisons techniques, elle ne sera jamais rendue opérationnelle alors qu’elle préfigurait déjà les architectures qui ont suivi dans ce domaine. Au début des années 50 il poursuit sa réflexion sur l’intelligence des machines et il peut ainsi être considéré comme l’un des fondateurs du concept « d’intelligence artificielle ».

Personnage atypique, excentrique et un brin provocateur, Alan Turing n’a jamais caché son homosexualité et il l’a même revendiquée. Ceci lui a valu d’être condamné pour « outrage aux bonnes mœurs » (3).  Pour échapper à la prison, il fût contraint de subir un horrible traitement de castration chimique. C’est peut-être pour cela que, ne supportant plus cette infamie, il s’est donné la mort par empoisonnement au cyanure en juin 1954 alors qu’il n’avait que 41 ans (4).

Alan Turing_2Plusieurs groupes d’influence ont œuvré pendant de nombreuses années pour demander la réhabilitation d’Alan Turing, en espérant que ceci soit fait pour commémorer le centenaire de sa naissance en 2012.

Hélas, les choses ont demandé plus de temps même si le premier ministre Gordon Brown avait publiquement présenté des excuses  posthumes au nom du gouvernement Britannique en 2009 (voir cet article paru dans Le Monde avec tous les articles connexes qui y sont référencés).

Venant de la couronne Britannique, une réhabilitation aussi tardive est un peu choquante, d’autant plus qu’il s’agit bel et bien d’un des plus éminents savants dont le Royaume puisse s’enorgueillir. Bien que la comparaison ne soit pas forcément pertinente, on notera qu’une personnalité comme Elton John (que j’apprécie et respecte par ailleurs) a fait l’objet de plusieurs distinctions sans que la maison royale ait eu, semble-t-il, le moindre état d’âme à propos de ses préférences sexuelles.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce génie du XXème siècle qu’était Alan Turing, de nombreux ouvrages lui ont été consacrés.  Par ailleurs de nombreux articles sont également disponibles sur internet. Toutefois, pour une première approche, cet article dans Wikipédia devrait vous donner une bonne idée de l’homme et de son oeuvre.

A noter enfin qu’une biographie filmée « The Imitation game » lui sera prochainement consacrée. Ce film est actuellement en préparation et il devrait être diffusé durant l’année 2014.

— 0 —

Notes :

(1) Notons qu’en France la dépénalisation ne date que de 1981…
(2) En réalité, découvrant les travaux de Eckert et Mauchly sur l’ENIAC, Von Neumann formalise l’architecture de l’ordinateur moderne, l’EDVAC, dans un rapport datant de 1945 en occultant ainsi la contribution déterminante de Eckert et Mauchly.
(3) En fait, il semblerait que, en cette période d’après-guerre et de début de guerre froide, Alan Turing ait été considéré comme « non fiable » et que sa mise à l’écart ait été décidée. Cette affaire de mœurs n’aurait donc été qu’un mauvais prétexte mais qui tombait à pic.
(5) Les circonstances de son décès restent encore obscures, même si le suicide est la plus probable des hypothèses.
Ce contenu a été publié dans 5-la rubrique à brac, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Alan Turing enfin réhabilité

  1. Gilles dit :

    Cela fait un peu plus d’un an que j’annonçais la sortie d’un film qui retracerait la vie d’Alan Turing. Voici qui est enfin une réalité. En effet, « Imitation Game » sort sur les écrans mercredi prochain 28 janvier 2015. Pour vous donner un premier aperçu (bande annonce, distribution, photos) rendez-vous sur Allociné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *