Archives par mot-clé : CMC

Ferrari 250 GT SWB – Référence emblématique des années 60

Lorsqu’on évoque la gamme des Ferrari 250, la plupart des connaisseurs de la marque vous citeront d’abord la célèbre et superbe GTO ou encore la fameuse Testa-Rossa. Mais, entre ces deux icônes, une voiture peut être considérée comme la référence emblématique de la gamme. Il s’agit de la 250 GT SWB dite aussi « châssis court » ou encore « Passo Corto ». Cet article lui est tout spécialement consacré. Continuer la lecture

Aston Martin, grand outsider des années 50-60

En 1948, la firme Aston Martin est moribonde et au bord de la cessation d’activité. C’est alors que David Brown la rachèteainsi que la société Lagonda C’est une renaissance pour la marque et le début d’une période faste en compétition. Dans cette fusion, Aston Martin apportait un prototype futuriste à châssis tubulaire et carrosserie aluminium tandis que Lagonda disposait d’un moteur intéressant de 6 cylindres en ligne à 2 ACT. Bref, David Brown disposait des ingrédients nécessaires pour se lancer dans la construction d’une voiture moderne. Continuer la lecture

Maserati 300S – icône automobile des années 50

Même si les frères Maserati ont commencé leur carrière dès le début des années 1910, ce n’est véritablement qu’après la fin de la seconde guerre mondiale (sous l’autorité de la famille Orsi) que l’activité de construction automobile a vraiment pris son essor pour … Continuer la lecture

La Ferrari 250 Testa-Rossa

Si la GTO est certainement la Ferrari la plus emblématique, la plus chargée d’histoires, mais aussi l’une des plus chères actuellement sur le marché, la 250 TR (Testa-Rossa) ne l’est guère moins. Succédant à la 500 TRC et son 4 cylindres de 2 litres, la 250 TR a vu officiellement le jour en 1957 et a été construite jusqu’en 1961 (23 exemplaires). Continuer la lecture

Mercedes 300 SLR – légende des années 50 venue d’outre-Rhin

En dépit de leurs dénominations très similaires, la 300 SLR n’est pas du tout une évolution de la 300 SL, laquelle a vu le jour dès 1952 et a eu un parcours bien à elle, aussi bien en compétition qu’en version « client » pour laquelle elle fût construite pendant plus de dix ans, jusqu’en 1964. A l’inverse, le modèle SLR a eu une vie bien plus brève que la SL, et ceci du fait d’un épisode dramatique qui a mis fin prématurément à sa carrière en compétition, laquelle était pourtant vouée au plus grand avenir, tellement ce véhicule était novateur pour son époque. Continuer la lecture