Utilisateurs de tablettes tactiles, méfiez-vous !

Les tablettes et autres smartphones à interfaces tactiles se répandent de plus en plus, intégrant de multiples fonctionnalités telles que des appareils photo et des logiciels de reconnaissance de codes-barres, de cryptogrammes et autres objets graphiques.

Aujourd’hui même, des chercheurs d’une université Anglaise ont découvert que certains constructeurs intégreraient dorénavant, dans leurs appareils, des systèmes furtifs permettant d’enregistrer, à leur insu, les empreintes digitales des utilisateurs qui ne cessent de tapoter sur leurs écrans (1). Ainsi se constitueraient de gigantesques bases de données dont les informations seraient ensuite proposées à qui serait prêt à y mettre le prix.

On imagine toutes les exploitations qui peuvent être faites à partir de ces informations. Par exemple, on pourrait savoir que tel jour, à telle heure et à tel endroit, Monsieur X ou Madame Y ont tapoté sur telle ou telle information, de tel ou tel site ou application affichée à l’écran.

Pour l’instant cette information n’a pas encore été très ébruitée et l’université Fishingline du comté de Hoax reste injoignable depuis ce matin. En France, c’est le journaliste Gilles Poisson qui a été le premier à révéler cette incroyable découverte.

En attendant d’en savoir plus, on ne saurait mieux conseiller les utilisateurs de tablettes et de smartphones connectés d’utiliser désormais des gants afin d’éviter de se faire repérer, si cela n’est, hélas, pas déjà fait.

Pas de panique tout de même, en attendant d’en savoir davantage. 😉

(1) A noter déjà que, début janvier, une rumeur circulait à ce sujet concernant les fonctionnalités du futur i-Phone 6 (lire l’article).

Cette entrée a été publiée dans En vrac de tout un peu, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 Responses to Utilisateurs de tablettes tactiles, méfiez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.